LoloBouquine

13 septembre 2016

A l'orée du verger - Tracy Chevalier

 

A l'orée du verger

 

Présentation de l'éditeur :

En 1838, dans l’Ohio, les fièvres ne font pas de cadeau. À chaque début d’hiver, James Goodenough creuse de petites tombes en prévision des mauvais jours. Et à chaque fin d’hiver, une nouvelle croix vient orner le bout de verger qui fait péniblement vivre cette famille de cultivateurs de pommes originaires du Connecticut. Mais la fièvre n’est pas le seul fléau qui menace les Goodenough : l’alcool a fait sombrer Sadie, la mère, qui parle à ses enfants disparus quand elle ne tape pas sur ceux qui restent ; les caprices du temps condamnent régulièrement les récoltes de James, et les rumeurs dont bruisse le village de Black Swamp pointent du doigt cette famille d’étrangers. Heureusement, la visite de John Chapman, figure majeure de l’introduction des pommiers dans l’Ohio, la saveur d’une pomme mûre à point et la solidarité qui peut unir deux enfants partageant le même sort éclairent parfois l’existence de Martha et Robert Goodenough. Des années et un drame plus tard, frère et sœur sont séparés. Robert a quitté l’Ohio pour tenter sa chance dans l’Ouest. Il sera garçon de ferme, mineur, orpailleur, puis il renouera avec l’amour des arbres que son père lui a donné en héritage. Au fin fond de la Californie, auprès d’un exportateur anglais fantasque, Robert participe à une activité commerciale qui prendra bientôt son essor : il prélève des pousses de séquoias géants pour les envoyer aux amateurs du Vieux Monde. Auprès de Molly, cuisinière le jour, fille de joie la nuit, il réapprend le langage de la tendresse. De son côté, pendant toutes ces années, Martha n’a eu qu’un rêve : quitter sa prison mentale de Black Swamp et traverser les États-Unis à la recherche de son frère.

Mon avis :

Ayant déjà lu La dernière fugitive de cette auteur, j'avais hâte de me plonger dans ce nouveau roman.

C'est une histoire sur des cultivateurs de pommes aux Etats-Unis. Bien que chez les Goodenough, tous les jours ne sont pas joyeux, j'ai beaucoup aimé cette histoire et je me suis attachée à certains personnages de cette famille. Dès le début du livre, l'auteur a su accrocher le lecteur : une région d'habitation désagréable, un père ne s'occupant que de ses pommiers et de ses pommes, une mère méchante et ivre, et une fatrie d'enfants.

Robert un des fils va partir voyager pour échapper à sa famille. Le cadet de cette famille va devenir le personnage principal du livre. Le lecteur va découvrir les lettres qu'il envoie de temps en temps sans savoir si elles parviendront à leur destinataire.

J'ai été touchée par la quête de Martha qui s'est mise à la recherche de son frère en traversant les Etats-Unis.

L'écriture est belle et prenante. L'histoire d'arbres, de pionners aux Etats Unis fait de ce livre un bonheur dans sa lecture. C'est un très bon roman historique.

Ma note :

3 étoiles

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 18:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


09 septembre 2016

Charlotte - David Foenkinos

Charlotte

Présentation de l'éditeur :

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une œuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : «C'est toute ma vie.» Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Mon avis :

J'aime beaucoup l'écrivain David Foenkinos et j'ai lu pratiquement tous ses livres. J'aime beaucoup la simplicité de son écriture et son style.

Mais, le style d'écriture de ce livre m'a dérouté au départ : l'ensemble du livre est écrit en prose, ce qui rend l'écriture de David Foenkinos très poétique. Chaque ligne correspond à une phrase. A chaque point, l'auteur est revenu à la ligne.

Je n'ai pas du tout été gênée par la compréhension du texte et la lecture est très rapide. L'histoire est prenante et j'ai lu pratiquement ce livre en une journée. Je n'ai trouvé aucune longueur, les mots sont justes.

C'est une autobiographie d'une jeune allemande juive et de sa famille, une famille qui accumule les malheurs. La lecture est poignante, le destin est tragique. Des sujets très douloureux vont être abordés... Le lecteur ne peut sortir que touché et bouleversé par cette lecture et encore plus en sachant que Charlotte Salomon a réellement existé. Ce livre a été un coup de coeur...

J'ai fait une recherche de ses oeuvres sur internet car j'avais envie de voir ce qu'elle avait peint, de mettre un tableau, une image sur certaines parties du livre.

Ma note :

3 étoiles

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2016

Le plus bel endroit du monde est ici - Francesc Miralles & Care Santos

Le plus bel endroit du monde

Présentation de l'éditeur :

Iris a 36 ans et des idées noires plein la tête : ses parents viennent de disparaître dans un tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même à en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d’un café auquel elle n’avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, éveille sa curiosité. L’intérieur est plus intrigant encore, comme sorti d’un rêve. Tout y semble magique, à commencer par Luca, bel Italien porteur d’une promesse : le bonheur.

Mon avis :

Iris est profondément triste par la solitude et par la perte de ses parents. Voulant mettre à terme à ses jours, elle va découvrir un café qu'elle n'avait jamais vu jusqu'à maintenant : "le plus bel endroit du monde est ici". Elle va y entrer et va faire quelques rencontres qui vont bouleverser sa vie. Elle va faire son deuil et va avancer dans sa vie en prenant des décisions importantes.

C'est un livre agréable à lire, très court. J'ai vite été baigné par l'atmosphère poétique et agréable de ce livre. Le début de ce livre m'a paru comme une thérapie, une lecture qui fait du bien. Mais, j'ai été un peu déroutée par le côté fantastique et surnaturel notamment dans les cinquantes dernières pages. Dans l'ensemble, c'est une belle lecture, mais les évènements des dernières pages un peu exagérés m'ont déçus.

Ma note :

2 étoiles

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2016

Les derniers jours de Rabbit Hayes - Anna Mc Partlin

les derniers jours

Présentation de l'éditeur :

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu'elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l'espoir de la sauver s'amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s'interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Anna McPartlin nous fait partager ces neuf journées si spéciales dans la vie de Rabbit et de ses proches. Mélancolique et drolatique à la fois, Les Derniers Jours de Rabbit Hayes nous entraîne dans un voyage émotionnel intense. À travers une galerie de personnages touchants, ce récit sur le deuil déborde d'un optimisme rare et nous rappelle que, quelles que soient les circonstances, il y a toujours de la lumière au bout du tunnel.

Mon avis :

Rabbit rentre en maison de maison. Il ne lui reste que 9 jours à vivre... Toute la famille, les amis vont accompagner Rabbit dans ces derniers jours. Au départ, il y a le refus d'accepter qu'un proche soit perdu et que la médecine est impuissante face à la maladie. C'est un moment très émouvant lorsque les parents de Rabbit cherchent pendant des heures des solutions pour guérir leur fille car il y a toujours une solution selon eux.

Puis, vu la dégradation rapide de l'état de santé de Rabbit, il y a l'acceptation... accepter qu'un proche va partir. Alors, il faut s'organiser et essayer de voir chez qui va habiter Juliet une jeune adolescente de 12 ans, fille de Rabbit.

Ce roman est séparé en 9 parties... 9 jours... Je l'ai lu très lentement en une douzaine de jours car c'est un livre très fort en émotions... L'auteure a écrit un magnifique roman. Car même si ce roman est triste par moment, le lecteur ne s'ennuit pas et avec quelques flash backs, on se rend compte que Rabbit était une femme dynamique et très attachante.

C'est l'histoire d'une famille soudée dans la détresse, une histoire touchante. Ce livre a été un coup de coeur, un livre qu'on n'oublie pas. Mais, je m'en doutais car j'avais lu de nombreux avis positifs sur ce livre.

Ma note :

3 étoiles

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 août 2016

L'instant présent - Guillaume Musso

L'instant présent

Présentation de l'éditeur :

« Souviens-toi que l'on a deux vies.
La seconde commence le jour où on se rend compte que l'on n'en a qu'une. »

Pour payer ses études d'art dramatique, Lisa travaille dans un bar de Manhattan. Elle y fait la connaissance d'Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. En apparence, il a tout pour plaire.
Mais Arthur n'est pas un homme comme les autres. Deux ans plus tôt, il a hérité de la résidence de son grand-père : un vieux phare isolé dans lequel une pièce a été condamnée. Malgré sa promesse, il a choisi d'ouvrir la porte, découvrant une vérité bouleversante qui lui interdit de mener une vie normale.
Sa rencontre avec Lisa va tout changer et lui redonner une raison d'espérer. Dès lors, Arthur et Lisa n'ont qu'une obsession, déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

Un suspense psychologique vertigineux au final stupéfiant.

Mon avis :

Je suis inconditionnellement une fan de Guillaume Musso. J'ai dévoré tous ses livres et lorsque le dernier sort en Poche, je l'achète sans lire le synopsis. Pas la peine... je suis sûre que je ne serais pas déçue...

Ce dernier livre m'a étonnée... Il est absolument génial et je l'ai dévoré en adorant bien sûr l'ambiance, en m'attachant aux personnages...

C'est un livre où le lecteur se retrouve dans un tourbillon d'évènements plus improbables les uns que les autres. Le lecteur est captivé par la trame de l'histoire et je suis toujours très surprise que Guillaume Musso arrive à captiver autant ses lecteurs.

Le roman est haletant et palpitant avec une fin très surprenante. Il est difficile de parler de ce livre sans en dévoiler le suspens. Pour moi, ce livre est un coup de coeur et je le conseille si vous aimez les livres de Guillaume Musso, si vous aimez son côté un peu fantastique et romantique.

Ma note :

3 étoiles

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


23 août 2016

Le premier jour du reste de ma vie - Virginie Grimaldi

Le premier jour du reste de ma vie

Présentation de l'éditeur :

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement... Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

Mon avis :

Premier roman de l'auteur. Mon impression est bonne et je suis ravie de cette lecture.

Marie veut se reconstruire après sa rupture avec son mari, elle va embarquer pour une croisière de trois mois qui va faire le tour du monde. Elle va y rencontrer deux filles, perdues elles aussi. Une belle histoire d'amitié va naître. Cela fait du bien de lire un tel livre, c'est frais, c'est gai, c'est estival.

Un livre de 300 pages qui se lit pratiquement d'une traite. J'étais un peu déçue de refermer ce livre car je l'ai trouvé enjoué et je me suis attachée aux personnages.

Cette lecture a été mon coup de coeur de l'été !

Ma note :

3 étoiles

 

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 08:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 août 2016

Les quatres saisons de l'été - Grégoire Delacourt

Les quatres saisons de l'été

Présentation de l'éditeur :

Lors de l'été 1999, au Touquet, quatre couples d'âges divers se croisent furtivement sur la plage, parmi les touristes. Adolescents, trentenaires, quinquagénaires ou septuagénaires, ces amoureux se renvoient différentes images du couple, s'influencent, s'envient, s'inspirent, etc.

Mon avis :

Un livre très court écrit sous forme de quatre histoires se passant au Touquet. L'amour à tout âge est le thème principal. L'écriture est poétique, agréable, mais avec un peu trop de mélancolie à mon goût. J'ai été un peu déçue par ce livre, peut-être parce que je m'attendais à mieux en ayant lu tous les autres livres de cet auteur.

Ma note :

2 étoiles

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 août 2016

Congo Requiem - Jean-Christophe Grangé

 

couv13637808

 

Présentation de l'éditeur :

Jonglant entre passé et présent, la suite des aventures de la famille Morvan : Grégoire, ex-barbouze devenu policier, Maggie, sa femme, qu'il bat, et leurs trois enfants, Erwan le policier, Loïc le golden boy cocaïnomane et Gaëlle l'actrice et call-girl. Tous se retrouvent à Lontano, alors que Tutsis et Hutus s'entretuent.

Mon avis :

C'est la suite de "Lontano" que j'avais parléICI. Mieux vaut lire ce premier livre avant de commencer celui-là.

Le lecteur retrouve les personnages de Lontano. Erwan est en Afrique et souhaite aller à Lontano. Son père fait tout pour l'empêcher d'avancer dans ce pays. Pourquoi ? Quels secrets cache-t-il ?

Loïc perd son beau-père d'une mort atroce en Italie. L'Homme-Clou serait-il responsable de ce décès ?

Gaëlle voie son ancien psychiatre la recontacter et trouve tout à coup bizarre de voir cet homme fouiller dans son sac à main. Elle va mener son enquête et s'apercevoir que le nom du psychiatre est inconnu et qu'il est intéressé par l'Homme-Clou.

J'ai retrouvé avec plaisir la famille Morvan, une famille touchée par quelques drames familiaux. Les parents ont tout fait pour cacher la vérité aux enfants de ce qui s'est réellement passé en Afrique. Au fil des chapitres, Erwan va découvrir ces secrets familiaux tout en chassant le tueur, ennemi de sa famille depuis des décennies.

Tous les membres de cette famille subissaient la domination du patriarche et avaient tous des soucis de mal-être dans le 1er tome. Ce 2ème tome est également un roman psychologique mais les membres vont essayer de vivre et de s'affirmer sans le patriarche. Une famille qui va s'unir par vengeance.

Comme pour le 1er tome, j'ai été très surprise que les éditions Albin Michel aient classé ce livre dans Roman et non dans Thriller.

Un livre comme tous ceux de l'auteur qui est gros mais qui se lit très rapidement car le lecteur est accro et souhaite qu'une seule chose : connaître le déroulement final de l'histoire.

Ma note :

3 étoiles

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 09:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 août 2016

La drôle de vie de Zelda Zonk - Laurence Peyrin

couv69564896

Présentation de l'éditeur :

Les jours s'écoulent, un peu trop calmes, un peu trop sages, pour Hanna Reagan, lorsqu'un accident de voiture la cloue sur un lit d'hôpital. La campagne irlandaise a ses charmes, ainsi que son romancier de mari, mais rien de pétillant comme sa voisine de chambre, une vieille dame malicieuse et mystérieuse répondant au nom de Zelda Zonk.
A ses côtés, et n'ayant rien d'autre à faire pendant sa convalescence, Hanna se prend à rêver d'une nouvelle vie, plus éclatante. Est-elle vraiment épanouie dans son hameau perdu, dans son mariage routinier ? Alors que Zelda lui conte son existence positive et joyeuse, Hanna se demande s'il est encore possible de changer la sienne...

Mon avis :

A la lecture du synospsis, je savais que j'allais adorer ce livre. Tous les ingrédients étaient là... je le sentais...

Le début du livre m'a beaucoup plu. J'ai adoré la relation entre Zelda et Hanna, le fait qu'Hanna remette en question sa vie personnelle. J'ai trouvé navrant que l'auteur n'ait pas développé davantage le personnage de Zelda qui est un personnage secondaire.

A la moitié du livre, le personnage d'Hanna a commencé à m'énerver... Elle restait obnibulée par le fils de Zelda et cela m'a énervée. Je n'aime pas trop les romans à l'eau de rose et celui-là en est un.

L'écriture de Laurence Peyrin est agréable et je pense surveiller les prochaines sorties de cette auteur.

Ma note :

2 étoiles

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Camille, mon envolée - Sophie Daull

Camille mon envolée

Présentation de l'éditeur :

Dans les semaines qui ont suivi la mort de sa fille Camille, 16 ans, emportée une veille de Noël après quatre jours d’une fièvre sidérante, Sophie Daull a commencé à écrire.
Écrire pour ne pas oublier Camille, son regard « franc, droit, lumineux », les moments de complicité, les engueulades, les fous rires ; l’après, le vide, l’organisation des adieux, les ados qu’il faut consoler, les autres dont les gestes apaisent… Écrire pour rester debout, pour vivre quelques heures chaque jour en compagnie de l’enfant disparue, pour endiguer le raz de marée des pensées menaçantes.
Loin d’être l’épanchement d’une mère endeuillée ou un mausolée – puisque l’humour n’y perd pas ses droits –, ce texte est le roman d’une résistance à l’insupportable, où l’agencement des mots tient lieu de programme de survie : « la fabrication d’un belvédère d’où Camille et moi pouvons encore,radieuses, contempler le monde ».

« Dans les jours d’après, nous distribuerons tes soixante-dix-sept peluches, une par une ou deux par deux, à des fossés dans les campagnes, à des clairières, à des rochers. C’est joli, ces ours, ces lapins, ces petits chats abandonnés sur les tapis de mousse, prenant la pluie sous les marguerites. »

Mon avis :

J'avais repéré ce livre à sa sortie, j'avais lu des critiques enjouées sur ce roman. Mais, je ne souhaitais pas lire ce livre... Le prénom Camille m'est un prénom très cher et j'avais un peu peur de m'imprégner trop dans cette histoire, de mettre un visage sur ce prénom...

Lorsque j'ai vu qu'il sortait en poche, je l'ai lu en essayant de rester très éloignée de ce livre. C'est un livre fort mais qui ne fait pas pleurer car je n'aime pas pleurer sur des livres... Les chapitres sont courts, le livre aussi, l'écriture est agréable et l'histoire d'amour mère/fille est absolument superbe. L'écriture est au contraire joyeuse et le lecteur passe un bon moment.

C'est un beau livre, j'ai beaucoup aimé au final. Comme le précédent, je l'ai lu en une journée.

Ma note :

3 étoiles

 

Enregistrer

Posté par Laurencepatch à 17:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]