L'histoire de Bone

Présentation de l'éditeur :

En Caroline du Sud, les étés sont étouffants. Les soirées se passent sur la véranda, à boire du thé glacé et à raconter des histoires. Ruth Anne Boatwright, surnommée Bone par sa famille et estampillée " bâtarde " par le comté de Greenville, se souvient. Elle revoit sa grand-mère édentée, impertinente, ses tantes farouches, usées par leurs grossesses, ses oncles violents, ivrognes pris au piège de leur misère. Elle se souvient de l'amour qu'elle portait à sa mère et de la haine grandissante qu'elle éprouvait pour son beau-père. Elle se souvient et elle raconte, avec une brutale sincérité, les aspirations d'une petite fille, la violence insoutenable, l'amour obstiné. Ce premier roman largement autobiographique, écrit pour exorciser cette enfance brûlée, a été finaliste pour le National Book Award en 1992.

Un extrait :

 

Mon avis :

Une jeune fille qui fait partie d'une famille pauvre des Etats Unis est née "bâtarde" avec une mère d'une quinzaine d'années de plus. Bone est une jeune fille attachante et le lecteur ne peut pas rester insensible à ce livre.

Sa mère, Anne va épouser Glenn. Devenu beau-père, ce dernier souhaite être un père pour Bone. Glenn va passer ses nerfs sur la jeune fille avec un désir malsain. La plupart du livre est centrée sur la relation entre Glenn et Bone qui trouve normale d'être punie.

Anne est une jeune mère et aimant ses enfants. Elle n'arrive pas à protéger sa fille aînée d'un beau-père jaloux et possessif. J'ai un peu de mal à admettre le comportement de la mère, mais on devine très bien ce qui se passe dans sa tête.

Un livre fort... violence, inceste. On ne sort pas indifférent de cette histoire surtout lorsqu'on sait que c'est un premier livre de cette auteur et qu'il est pour beaucoup autobiographique.

Ma note :

3 étoiles