Le bonheur après tout

 

Présentation de l'éditeur :

Isolée dans son petit village anglais, Eve décide d'écrire à son auteur favori, un Américain qui habite une maison en bord de mer. Elle n'imagine pas que ce premier courrier est le début d'une intense correspondance à travers l'océan. Et d'une révolution.

Derrière l'anonymat procuré par l'écriture, Eve et Jack se livrent. Lui est en panne d'inspiration, sa femme vient de le quitter et il n'est pas très satisfait de sa vie. Quant à Eve, elle ne parvient plus à communiquer avec sa fille et se sent seule au monde.

L'écrivain et la mère de famille s'épaulent, se conseillent. Leur correspondance, de plus en plus intime, bouleverse progressivement leurs vies. Et une question reveint : s'il était possible d'être heureux, après tout ?

Un extrait :

 " Votre gentillesse me va droit au coeur. C'est toujours une joie de découvrir ce que pense une lectrice et encore plus agréable de recevoir une lettre. (Un plaisir malheureusement si rare)." (Page 6)

Mon avis :

Par hasard, dans une librairie, je suis tombée sur ce livre. La couverture m'a plu et le commentaire du New York Times m'a convaincu d'acheter ce livre. "Chaque page est un délice. Un roman subtil et sensible."

Ce livre m'a fait penser un peu au "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates", livre que j'avais adoré, mais qui ne peut pas rivaliser avec ce succès.

Eve est une femme timide qui a des difficultés à discuter avec sa fille. Jack est un écrivain en panne d'inspiration, malheureux. Eve et Jack vont correspondre, s'échanger des recettes de famille. On va d'ailleurs en découvrir quelques unes à la fin du livre.

J'ai beaucoup aimé cette correspondance, j'en garderais un souvenir agréable, même si j'ai trouvé qu'il manquait un peu de romantisme. Le lecteur prend le temps de découvrir chaque personnage.

Ma note :

2 étoiles