Lontano

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Le père est le premier flic de France.
Le fils aîné bosse à la Crime. Le cadet règne sur les marchés financiers.
La petite soeur tapine dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial. Pourtant, quand l Homme-Clou, le tueur mythique des années 70, ressurgit des limbes africaines, le clan doit se tenir les coudes.
Sur fond d intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan vont affronter un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l espace. Ils vont surtout faire face à bien pire : leurs propres démons.
Les Atrides réglaient leurs comptes dans un bain de sang. Les Morvan enfouissent leurs morts sous les ors de la République.

Mon avis :

C'est l'histoire d'une saga familiale.
Le père Grégoire Morvan est policier et a connu son heure de gloire en arrêtant "l'homme-clou". Il a deux fils, Erwan Morvan, policier à la crime, Loïc, un trader drogué et une fille Gaëlle, une fille facile voulant être actrice. Au fil des pages, le lecteur s'aperçoit que les enfants ont subi un traumatisme : la personnalité forte du père qui battait sa femme Maggie, une ancienne hippie. A l'âge adulte, les enfants sont encore traumatisés par ce qu'ils ont vécu. Un sentiment de haine relie cette famille mais qui va se souder au moment venu pour affronter les difficultés.

Erwan est envoyé en Bretagne pour un meurtre. Il s'aperçoit rapidement que l'affaire est plus compliqué que prévu, et que son père, par son passé lui cache certains évènements et qu'il est impliqué.

Ce n'est pas qu'un roman policier mais c'est un roman psychologique qui nous fait découvrir le mal être de chaque personnage sous la domination du patriarche. Cette famille m'a beaucoup émue. J'ai lu tous les livres de cet auteur et c'est la première fois que l'auteur met en avant une famille et parle autant de psychologie.

La fin du livre présage une suite... Je suis assez impatiente de lire la suite car la mère Maggie est une personne discrète, faible, mais j'ai l'impression qu'elle cache sa personnalité.

J'ai adoré ce livre... Une histoire bien menée, un suspens, une enquête policière comme sait si bien le faire l'auteur. Un gros livre puisqu'il y a presque 800 pages, mais je ne me suis pas ennuyée et je l'ai lu assez rapidement. Ce dernier livre de Jean-Christophe Grangé ne m'a pas déçu. J'ai juste été surprise que les éditions Albin Michel l'aient classé dans la catégorie Roman.

Ma note :

3 étoiles