Pierrot la gravité

 

Présentation de l'éditeur :

Haru et Izumi sont deux frères très liés depuis l'enfance.
Haru est issu d'un viol subi par sa mère, mais les parents n'ont jamais caché cette réalité aux enfants et la famille est restée soudée autour de ce drame. Izumi travaille pour une société de tests génétiques, tandis que Haru passe ses journées à nettoyer les tags de la ville. Quand d'étranges incendies se mettent à éclater ici et là, annoncés par de mystérieux graffitis, les deux frères décident de mener l'enquête.
Les signes mis bout à bout forment un rébus dont ils s'efforcent de percer le sens. Au-delà d'une énigme policière aux péripéties étonnantes, c'est la personnalité attachante des deux frères qui captive, ainsi que le charme des dialogues entre humour et émotion, émaillés d'interrogations sur le bien, le mal, et les questions éthiques posées par les progrès de la science.

Mon avis :

Cette histoire aurait pu m'intéresser et là cela a été tout le contraire. Je n'ai pas accroché, les personnalités des deux frères m'ont agacé. Il y avait des longueurs dans les explications. J'ai terminé ce livre et me dépêchant de le lire car si je faisais une pause, je ne l'aurais jamais terminé.

Le côté fantastique et enquête policière ne m'a pas plu non plus.

Et pourtant, ce livre aborde certains sujets qui auraient pu m'accrocher. Le côté obscur de Haru a commencé à intriguer Izumi qui se demandait si son frère n'était pas atteint d'une déficience mentale. Le côté génétique permet  aussi au lecteur de se poser quelques questions sur l'être humain.

Ma note :

1 étoiles