Li'nvention des ailes

Présentation de l'éditeur :

Caroline du Sud, 1803. Fille d'une riche famille de Charleston, Sarah Grimké sait dès le plus jeune âge qu'elle veut faire de grandes choses dans sa vie. Lorsque pour ses onze ans sa mère lui offre la petite Handful comme esclave personnelle, Sarah se dresse contre les horribles pratiques de telles servilité et inégalité, convictions qu'elle va nourrir tout au long de sa vie. Mais les limites imposées aux femmes écrasent ses ambitions.


Une belle amitié nait entre les deux fillettes, Sarah et Handful, qui aspirent toutes deux à s'échapper de l'enceinte étouffante de la maison Grimké. À travers les années, à travers de nombreux obstacles, elles deviennent des jeunes femmes avides de liberté et d'indépendance, qui se battent pour affirmer leur droit de vivre et se faire une place dans le monde.
Une superbe ode à l'espoir et à l'audace, les destins entrecroisés de deux personnages inoubliables !

Mon avis :

Ce roman parle de l'esclavage aux Etats-Unis de 1802 à 1838 au travers de deux femmes : Sarah, blanche et Handful, noire. Le lecteur aura une vision de Sarah et de Handful d'un chapitre à l'autre. Ce n'est pas dérangeant puisque l'histoire se suit bien.

Ce livre livrera deux combats : celui de l'abolition de l'esclavage et celui de l'égalité des hommes et des femmes, combat vu au travers de deux jeunes femmes que le lecteur verra grandir, mûrir au fil des pages.

Les personnages secondaires sont très attachants : Mauma (mère de Handful), Missus (mère de Sarah)... J'ai été très touchant par la lecture de ce roman, par le combat entrepris par ces femmes, par cette violence.

A la fin du livre, en lisant la note de l'auteure, on s'aperçoit que ce roman a été tiré de faits réels. Les personnages de ce roman ont réellement existés et les soeurs Grimké ont été les premières femmes à défendre l'esclavagisme.

On parle de patchwork aussi... un moyen pour certains esclaves de raconter leur histoire, mais aussi de cacher dans la doublure leur argent.

Cette lecture a été un coup de coeur...

Ma note :

3 étoiles